Les Chroniques Obscures

14 février 2019

Chronique 2 : Dragon 3 - Le Monde Caché (2019)

2

Salut salut,

la chronique d'aujourd'hui a pour sujet le dernier film que j'ai vu au cinéma qui est Dragon 3 : Le monde caché.

Je ferais surement une chronique sur les deux précédents mais pour l'instant, je vais partir de principe que vous avez vu ces deux films donc attention aux spoilers même si j'y ferais attention ^^

 Je ne m'attendais à rien en allant à cette séance car j'avais été plutôt déçue par le deuxième volet (même si maintenant je ne me souviens pas vraiment pourquoi) même si j'ai, au contraire, un très bon souvenir du premier ...

Et finalement malgré une séance rendue plutôt "douloureuse" par les interventions intempestives des enfants majoritairement présents lors de ma séance mais surtout de leurs parents dans mon cas (le comble. Oui je rage mais j'avais besoin que ça sorte ;), il s'est avéré que j'ai finalement beaucoup apprécié ce troisième film ...

4823925

Synopsis :

On suit encore une fois Harold, Krokmu et toute leur bande formée dans le premier épisode. Krokmu est maintenant le mâle alpha et commande donc à tous les autres dragons ... Harold poursuit son rêve de Berk en refuge où dragon et vikings peuvent vivres en paix notamment en libérant des dragons capturés par d'autres vikings. Mais cela va lui attirer les foudres des autres chefs vikings et doit fuir Berk à la recherche d'une cachette où son rêve pourra se réaliser ...

Avis perso. :

J'ai finalement beaucoup apprécié ce film même si je pense qu'il me faudra un certain temps avant d'avoir envi de le revoir (ma référence pour voir à quel point un film m'a plus étant la fréquence à laquelle je peux le revoir, ex: j'ai regardé deux fois d'affilé 120 battements par minute lors de mon premier visionnage, c'est donc un film que j'ai vraiment beaucoup aimé, pour vous donner une idée ^^) 

J'ai particulièrement aimé la fin du film que j'ai trouvé très réussite et j'espère vraiment que c'est ce qui va clôturer cette franchise, tout du moins l'histoire d'Harold. L'animation était très réussite et même si j'avais des doutes sur le design du nouveau dragon mis en avant dans les différentes bandes annonces (une espèce de Krokmou version femelle et blanche) mais je m'y suis habituée durant le film donc c'est que ça doit être ok ...

En résumer, ce qui m'a principalement marquer dans ce film c'est ça fin (et un nouveau personnage, il ressemble un peu à Benedict Cumberbatch et c'est une réelle qualité pour moi, mais qui n'apparais pas de les bandes annonces il me semble, donc je ne vais pas en parler mais je le mentionne quand même ;)

Si vous avez aimé les précédents volets, ce dernier devrait vous plaire et je ne vois aucune raison de vous le déconseiller et si vous n'êtes pas familier avec la franchise, je vous conseil vraiment de voir au moins le premier pour commencer et voir si ça vous plait car, pour moi, vous louper vraiment quelque chose :)

Merci d'avoir lu cette chronique et n'hésitez pas à me suggérer des films pour une prochaine ou des commentaires à propos de celle-ci, cela m'aidera beaucoup à avancer.

Sur ce, je vous dis à la prochaine :3

Posté par lilouma9 à 22:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 janvier 2019

Chronique 1 : Ultraviolet (2009)

(je m'excuse d'avance pour la piètre qualité des images, mais bon, 2009 aussi ...)

ec090bf763c39ca81036f2e4fad1cc063

Nouvelle année, nouveau blog (même si on est déjà fin janvier ^^'),

je délaisse un peu le monde de la japanimation pour vous présenter le monde merveilleux du cinéma à travers différents films qui m'ont (plus ou moins) marqués et pour cette "grande" première, j'aimerais vous faire découvrir d'un film dont j'ai toujours voulu parler : Ultraviolet ...

Pour commencer, quelques informations pratiques sur le film :

c'est un film américain réalisé par Kurt Wimmer sortit le 14 juin 2006 et dont le rôle principal est incarné par Milla Jovovich.

Ultraviolet est le seul film du réalisateur que j'ai vu mais vous connaissez sans doute Milla Jovovich pour son rôle de Leeloo dans Le Cinquième Elément et plus récemment, pour son rôle d'Alice dans les Resident Evil ...

Si vous aller sur la page AlloCiné de ce film, vous pourrez remarquer son incroyable score de 1,8 étoiles sur 5 d'après la presse et de 1,4 pour les spectateurs. On peut donc aisément en déduire qu'il est considéré comme un mauvais film surtout si on regarde ce qui est sorti la même année, on trouve L'étrange Noël de Monsieur Jack, V pour Vendetta ou Little Miss Sunshine ...

Mais c'est en bien que je vais vous parler de film ...

(dans cette chronique, je me concentrerais uniquement sur la bande annonce pour éviter les spoil et pour que tout le monde puisse lire cette chronique en ayant accès à ce que je critique même si mon avis général repose sur l'ensemble du film)

1

Synopsis : 

Dans un proche avenir, Violette vie dans un monde qui peut nous sembler incompréhensible (comme elle dit si bien dans la bande annonce) : tout commença lorsqu'un labo gouvernemental découvrit un virus permettant d'engendrer des mutations et grâce à cela, il pût créer des soldats plus forts et plus rapide mais, qu'hélas, ils devinrent une menace. Il décida donc de les éradiquer, or Violette fait partie de ces "mutants" et comme tous ceux qui échappèrent à cette extinction, elle décida de lancer la contre-attaque ...

 

lien de la bande annonce : 

https://www.youtube.com/watch?v=Nm2NmH_VvcU

 

Et à ce moment là de ma chronique, je vous conseil vraiment de regarder la bande annonce vf du film car elle vous permettra de comprendre plus facilement mon point de vue sans avoir à visionner entièrement le film et surtout car c'est une vrai pépite : déjà la voix off me fait beaucoup rire, d'autant plus que c'est un élément qui à déserté nos bande annonces "modernes", on voit tout de suite qu'elle veut nous montrer un film sérieux sur un fond de troisième guerre mondiale mais les effets qu'ils utilisent pour le présenter le rend d'autant plus ridicule. Il y a par exemple un écho à plusieurs reprise qui casse totalement le rythme carré et sérieux du texte de base (et c'est encore ici quelque chose que je trouve plus hilarant que mystérieux) et enfin, un mot qui pour moi ressort déjà beaucoup dans ces quelques ligne et que veut désespérément incarner la bande annonce : c'est le sérieux. Tout dans le texte, les effets choisit, les voix, etc. dégage un sérieux qui finit par déborder de l'écran jusqu'à perdre tout son effet. Ce qui fait que je me suis plus marré qu'autre chose devant cette bande annonce au lieu de prendre le film au sérieux, ce qui était le but initial.

C'est ce surplus de sérieux qui va faire passer, pour moi, ce film de film de SF dystopique à nanar ...

Je vous conseil donc vraiment ce film qui, malgré les apparences, à beaucoup de divertissement à offrir. Si vous voulez 1h27 à vous marrer, pour moi c'est un film qui fera le boulot mais si vous chercher vraiment un film de SF dystopique, Ultraviolet est à éviter. Et c'est surment là d'où viennent ces si mauvaises notes : en allant voir ce film, les spectateurs/critiques s'attendait à un vrai film de SF avec des enjeux et un message derrière se retrouvent avec un nanar ...

N'hésitez donc pas à voir la bande annonce avant de vous lancer et sachez qu'Ultraviolet est en ce moment disponible sur Netflix.

 

Merci de votre lecture, n'hésitez pas à me suggérer d'autres films pour un prochaine chronique et à me faire part de vos impression, bonnes ou mauvaises, cela m'aiderait à m'améliorer ;)

Posté par lilouma9 à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,